http://centrefemmesbellechasse.com/wp/wp-content/uploads/2014/09/pauvreté-1.jpghttp://centrefemmesbellechasse.com/wp/wp-content/uploads/2014/09/pauvreté-1.jpgLes « dossiers chauds » des Centres-Femmes

Les « dossiers chauds » des Centres-Femmes

Tous les Centres-Femmes du Québec travaillent à la lutte contre la pauvreté et l’appauvrissement des femmes et, dans le même ordre d’idées, combattent les préjugés en lien avec ces situations.

Localement, votre Centre, c’est-à-dire les travailleuses et les membres du Centre-Femmes de Bellechasse s’affaire à trouver des idées et des moyens pour améliorer la situation économique des femmes de notre région par des actions individuelles ou de groupe.
Par exemple, nous faisons connaître les services offerts par les organismes communautaires ou autres de notre région, nous donnons des formations en informatique, nous organisons différentes activités : cuisines collectives, ateliers pour aider les femmes à découvrir leurs talents et leurs possibilités, etc.

pauvreté2Régionalement, les travailleuses des Centres se réunissent régulièrement au cours de l’année pour discuter des situations particulières à leur région et déterminer ensemble les luttes à soutenir pour contrer la pauvreté.

Par exemple, Lise Doré, notre présidente du C.A., siège au comité AVEC. Le projet AVEC (Agir et Vivre Ensemble le Changement) fait suite à l’élaboration d’une proposition de loi portant sur l’élimination de la pauvreté par le Collectif pour un Québec sans pauvreté. Parmi ces activités, mentionnons le Comité AVEC, les déjeuners avec les parlementaires à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté (17 octobre), l’Agora citoyenne, l’exposition « Objet : Pauvreté », etc. Nous collaborons aussi à l’élaboration d’un plan de lutte contre la pauvreté avec l’R des Centres de Femmes du Québec.

Nationalement, tous les Centres de Femmes du Québec du regroupement national (L’R) s’engagent à lutter contre la pauvreté. Ce groupe de femmes s’informe et nous informe des enjeux économiques gouvernementaux qui peuvent nuire à l’avancement des femmes. Il s’active entre autres sur différents dossiers, comme les budgets des gouvernements, la réforme de l’assurance-emploi, les compressions à l’aide sociale, la taxe santé, la hausse des tarifs d’Hydro-Québec, les logements sociaux, l’accès à l’aide juridique, la bonification du Régime de rentes du Québec, etc.

Ce ne sont que quelques-uns des dossiers portés par les femmes du Québec et n’oublions pas que :

pauvreté3

« Un petit groupe de citoyenNEs engagéEs et réfléchiEs peuvent changer le monde. C’est même la seule façon d’y parvenir. » Margaret Mead « et ce, sans guerre, ni blessures. »

Une travailleuse qui tient à oeuvrer avec vous.

Béatrice Levasseur