Nouvelles de votre Centre-Femmes

Article paru dans le Tour des ponts

Ce n’est pas…

Même si dans sa mission le Centre-femmes de Bellechasse se préoccupe de l’appauvrissement et de la violence à l’endroit des femmes, le Centre-femmes n’est pas une maison d’aide et d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. La Jonction pour Elle de Lévis est davantage spécialisée dans ce type d’interventions.

Cependant, le Centre-Femmes de Bellechasse qui regroupe quelque 200 membres s’avère un organisme fort dynamique qui propose plusieurs projets en lien avec l’amélioration des conditions de vie des femmes de notre région.

Le rapport annuel d’activités, fort étoffé, présenté par la directrice, Marjolaine Montminy, lors de l’assemblée générale du 31 mai dernier, à Honfleur, transpose en neuf dimensions ce qui se révèle derrière son portail : longueur et largeur, épaisseur, mouvement, couleur, son, lumière, temps, espace.

Longueur et largeur

Le Centre-femmes de Bellechasse s’adresse d’emblée aux femmes de tout âge et de toutes conditions issues des vingt municipalités que compose notre territoire. Il rayonne au-delà de ses murs par son imposant partenariat avec moult organismes préoccupés du développement et du bien-être des individus, et ce, dans différents secteurs. On le retrouve ainsi auprès de la Table Action solidarité Bellechasse (TASB), le Groupe de Réflexions et d’Action sur la pauvreté (GRAP), la Table de concertation en matière de violence conjugale du CSSSAD, le Réseau des Groupes de femmes de Chaudière-Appalaches, la Corporation de développement communautaire, la Table des AînéEs, la Table des partenaires communautaires en cancérologie de Chaudière-Appalaches, etc.

Épaisseur

Il faut lire le plan d’action étayé de l’organisme pour constater les nombreux outils, ateliers, formations et conférences mis à la disposition des membres pour s’informer, apprendre, échanger, participer, se récréer…

Mouvement

Le mouvement émerge plus facilement d’un corps en santé. Et la santé rythme avec alimentation. En 2016-2017, les cuisines thématiques ont attiré 84 participantes. Le besoin de rencontrer d’autres femmes, d’apprendre à mieux cuisiner, découvrir des aliments et s’initier à de nouvelles techniques permet de cuisiner en surplus des mets pour les femmes qui éprouvent une précarité alimentaire. D’ailleurs, plusieurs donnent un coup de pouce à la préparation de mets pour l’organisme Frigos Pleins.
À l’été 2017, à Sainte-Claire, le Centre-femmes a ensemencé son premier jardin collectif.
Et pour participer à ses cuisines et à d’autres rencontres, il faut se déplacer. Alors, pour permettre à toutes d’y venir sans ambages, le Centre-femmes innove avec son site de covoiturage Jupovolant. Cette nouveauté offre des places disponibles dans les véhicules à des femmes qui n’ont pas de moyen de transport pour assister aux activités de l’organisme.

Couleur

Les ateliers d’art créatif, de fabrication de bijoux, de tricot et de couture étalent toute la gamme chromatique qui tel un arc-en-ciel embrase la créativité des femmes réunies les Mercredis entre amies.

Son

Bien sûr, il y a Chanter pour le plaisir le jeudi et l’atelier d’écriture humoristique. Le Centre-femmes encourage la prise de paroles par des animations telles que Pour ne plus être des moutons qui mettent en lumière des sujets d’actualité, des enjeux sociaux, les femmes et la politique. Ces échanges aident à développer un argumentaire, à mieux saisir les rouages légaux et administratifs de l’État. Avec l’R qui regroupe quelque 90 Centres de femmes du Québec se développe une base d’unité politique qui guide les interventions féministes menées, entre autres, lors de la Journée de la femme et manifestations. À Égalité pour décider s’avère également une formation dédiée aux femmes qui veulent se présenter en politique municipale. Au travers des nombreuses réalisations, les femmes prennent le tour de discuter, d’affirmer leurs convictions dans un rapport gagnant gagnant et de s’entraider.

Lumière

Espoir partage est un groupe de soutien et d’entraide pour les femmes ayant reçu un diagnostic de cancer. Les diverses activités, dont un déjeuner rencontre aux quinze jours, permettent à ces femmes de briser l’isolement face à cette maladie, de se sensibiliser à différents sujets, de faire de l’exercice, de sortir ensemble, de mettre en relation des femmes qui vivent des réalités semblables. C’est plus qu’un groupe de soutien, ce sont de véritables amies qui aiment la vie et veulent la partager.

Temps

Les ateliers Mon corps est à moi, Antidote, Prendre le temps de vivre son deuil permettent à ses participantes de s’arrêter, de se déposer à l’intérieur de soi pour mieux s’accepter, se libérer de croyances inutiles, se métamorphoser. Ces moments d’introspection et de partage, en petit groupe, s’avèrent de véritables parcelles d’éternité qui ouvrent sur des moments de grâce, de libération.
Espace

Pour mieux propager l’information, le Centre femmes dispose de deux publications. La revue L’Inform’Elles est distribuée aux membres et aux partenaires afin de faire connaître les activités saisonnières : ateliers, conférences, assemblées et sorties de groupe. Le Webzine est un magazine numérique. Animé par une dizaine de participantes, ce magazine sur le web transmet divers articles d’informations générales, des témoignages et entrevues ainsi que le calendrier des activités.

Neuf dimensions

Avec autant de réalisations, le Centre-femmes de Bellechasse déborde du visible pour créer un champ de potentialités. Oh! Il n’y a rien d’ésotérique, mais on remarque au fil des engagements bien de petits miracles qui se manifestent par un sentiment d’accomplissement, une meilleure estime, une plus grande capacité d’affirmation, un réseau de contacts élargi et le plaisir de la rencontre.
Venez voir de l’intérieur. La programmation d’automne sera disponible vers la mi-septembre et mettra sur la sellette plusieurs activités décrites antérieurement. Pour informations, communiquez au 418 883-3633 ou par courriel à cfemmesbellechasse@globetrotter.net
Sylvie Gourde

Sainte-Claire, 7 juin 2016

Le vendredi 3 juin, il y a eu l’assemblée générale du Centre-Femmes de Bellechasse. 57 participantes se sont rassemblées à la Salle Fleur de Lys à Honfleur pour prendre connaissance de toutes les activités réalisées depuis mars 2015. Que de belles réalisations!

Par la suite, nous avons eu une exposition de ce que nous avons réalisé tout au long de l’année dans nos activités (Mercredis entre amies, Mon corps est à moi, Pour mieux vivre son deuil, etc.). Les participantes de « Chanter pour le plaisir » nous ont animé une partie chanson. Nous avons ri et avons eu beaucoup de plaisir.

Nous étions 88 au souper. Lasagne maison (pâte et sauce), salade César et pour terminer, « chamaille de fruits » (beaucoup de fruits arrosé de chocolat et caramel) ont composé notre menu. C’était vraiment bon. Ce souper fut réalisé par les travailleuses et des bénévoles du Centre-Femmes.

Nous avons eu un spectacle des Djemb’Elles, par des participantes à notre activité Djembé.

Pour terminer, nous avons animé la « Soirée des milles mercis ». 14 femmes inspirantes furent honorées. Ce sont des femmes qui ont voulu souligner d’autres femmes qui ont été là pour elle à un moment donné dans leur vie. Que d’émotions! Nous avons ri, pleuré et avons fait la connaissance de femmes admirables. C’est une soirée qui restera gravée dans notre mémoire très longtemps. Nous étions plus d’une centaine de personnes à ce spectacle inoubliable. Merci à toutes ces femmes.

Marjolaine Montminy
Directrice Centre-femmes de Bellechasse
418-883-3633

Soirée des milles Mercis

Femmes inspirantes honorées par le Centre-Femmes de Bellechasse.


milles-mercis

Crédit photo : Tour des Ponts, St-Anselme.


De gauche à droite :

Yvette Marcoux Ste-Claire
Cécile Roussin Lessard St-Anselme
Gaby Morissette Ste-Claire
Marthe Laverdière Armagh
Nicole Martineau St-Lazare
Lorraine Vaillancourt Ste-Claire
Cécile Moore Audet St-Anselme
Adrienne Fortier St-Damien
Linda Bouchard St-Henri
Rosalie Montminy Morissette St-Henri
Suzanne Leblond St-Gervais
Angeline Larochelle Montminy  La Durantaye
Johanne Tremblay Ste-Claire
Marie Gisèle Duquette St-Raphaël

Voici un reportage de Karine Morin. Il a été publié sur le site ici.radio-canada.ca le 8 mars 2016. Ce reportage nous présente Mme Annette Côté-Savoie, originaire de Sainte-Claire. Elle nous parle avec aplomb et justesse de sa vision du féminisme.

Vous pouvez consulter le texte original directement sur le site d’ICI Radio-Canada.

Vous connaissez sûrement une femme qui par sa manière d’être, ses réalisations et connaissances, a été pour vous un phare, l’étincelle qui a fait de votre vie, un feu d’artifice. Nous aimerions la connaître et la faire connaître, cette femme qui a fait de vous, qui vous êtes aujourd’hui. Ce peut être une femme qui par sa sagesse, sa débrouillardise, sa vitalité, sa disponibilité vous a aidé à grandir, à vous faire avancer dans la vie.Donc, on vous demande un texte d’une demie à une page, sur laquelle vous décrivez cette personne remarquable. Dites-nous pourquoi cette femme est si importante pour vous, ce qu’elle a fait pour faire une différence dans votre vie, ce pourquoi elle vous inspire. Cette femme doit être résidente de Bellechasse ou y avoir déjà demeurée.

Vous pouvez dès maintenant faire le dépôt de votre lettre. La personne qui soumet une candidature aura une gratuité ainsi que la femme qui sera honorée.

Le comité des coopératrices de Québec Chaudière-Appalaches composé de membres des coopératives Unicoop et Seigneurie ont tenu le 3 septembre dernier, la journée femmes et coopération dans la belle région de l’Île d’Orléans. C’est 120 agricultrices et intervenantes du milieu agricole qui ont pris part à ce rendez-vous annuel.

Le coup de cœur de la journée fut la participation de Mme Marie-Rose Blais, une jeune femme d’Honfleur, actionnaire avec ses parents d’une ferme porcine et chargée de projets au Centre-femmes de Bellechasse qui est venue nous livrer un témoignage inspirant de son parcours de vie personnel et professionnel qui l’a menée à la réalisation de son rêve, celui de travailler à titre de bénévole aux Jeux Olympiques de Sotchi en février dernier.

Au cours de la journée, le comité a annoncé qu’une somme de 10 $ par participante, soit 1 200 $ serait remise au Centre-femmes de Bellechasse.