55A, de la Fabrique, Sainte-Claire, Qc, G0R2V0
1 (418) 883-3633
cfemmesbellechasse@globetrotter.net

La candidose, non… non… Ce n’est pas un bonbon.

Le Centre-Femmes de Bellechasse travaille à l'amélioration de la condition de vie des femmes

La candidose, non… non… Ce n’est pas un bonbon.

Écrit par Noëlla Joanne Fournier

En effet, la candidose ce n’est pas du bonbon, mais plutôt un champignon qui aime la chaleur et l’humidité corporelle et qui peut devenir très désagréable et difficile à soigner, lorsque négligé.

En entendant ce mot on pourrait penser à une maladie transmise sexuellement, rassurez-vous il n’en est rien. La candidose cause des irritations, des démangeaisons et parfois même des pustules et un suintement. Les boutons font penser à l’eczéma. Il faut consulter son médecin pour un diagnostic sûr.

C’est un champignon à levure de la famille du candida dont le plus répandu est le Candida Albicans. On le retrouve dans des infections cutanées, vaginales et buccales.

Les infections cutanées se produisent sous le tablier abdominal, sous les seins, sous les aisselles, entre les cuisses ou les fesses et à l’aine. Vous savez, mesdames les ménopausées, toutes ces parties où il fait si chaud en tout temps, parfois même entre les seins.

Certaines conditions favorisent le développement de la candidose comme :

  • Le diabète;
  • La chimiothérapie;
  • Les antibiotiques qui détruisent les bonnes et mauvaises bactéries;
  • Un système immunitaire faible;
  • La prise de certains médicaments comme des corticostéroïdes ou autres affectant le système immunitaire;
  • Les plis cutanés;
  • Une hygiène inadéquate.

La candidose buccale ou muguet. On la retrouve souvent chez les nourrissons et jeunes enfants, les personnes atteintes de cancer, sida ou prenant des antibiotiques.

Elle se développe sur la langue, l’intérieur des joues, les gencives. Ce sont des rougeurs et des plaques blanches ressemblant à du lait caillé. Elle se traite avec un rince-bouche antifongique ou un médicament prescrit par le médecin.

La candidose génitale ou vaginite est une inflammation des parois du vagin et cause des rougeurs et des démangeaisons et parfois des brûlures lors des relations sexuelles ainsi que des écoulements de couleur blanchâtre malodorants occasionnellement. Certains produits en vente libre dans les pharmacies permettent de la traiter. Mais il est toujours préférable de consulter son médecin avant de la soigner. Certains hommes peuvent en être affectés, on parle alors de balanite. C’est une infection de la muqueuse qui recouvre le gland du pénis. Elle se traite à l’aide d’une crème antifongique comme chez la femme.

La candidose cutanée se situe sur la peau dans les endroits humides et chauds comme mentionnés plus haut. Elle présente les mêmes symptômes que les autres, mais doit être traitée différemment pour un résultat efficace. Comme elle est associée à la chaleur et à l’humidité, on doit éliminer ces deux facteurs en suivant ces simples règles :

  • Évitez les sucres, le café, le thé et les boissons gazeuses afin d’éviter les bouffées de chaleur;
  • Utilisez les antibiotiques tel que prescrits par un médecin et seulement lorsqu’indispensable.
  • Évitez les tampons parfumés, les douches vaginales et les assouplisseurs de tissus pour vos sous-vêtements. Excluez certains vêtements en nylon, polyester et autres fibres synthétiques qui ne respirent pas;
  • Lavez les régions humides deux fois par jour (matin et soir) avec un savon doux non parfumé;
  • Évitez tous les vêtements serrés qui favorisent l’humidité et préférez les vêtements légers et aérés;
  • Consommez des probiotiques (surtout lorsque vous prenez des antibiotiques) sous forme de yaourt ou de capsules. Demandez à votre médecin si vous pouvez le faire, car dans certains cas (traitement du cancer) ils ne sont pas recommandés.
  • La vitamine D aide à mieux canaliser les autres vitamines comme la vitamine E pour garder à la peau sa souplesse et son air de jeunesse ainsi que la vitamine C pour éviter la grippe et le rhume.

Voici un petit test afin de porter un autodiagnostic pour savoir s’il s’agit bien d’une candidose et si une consultation médicale est nécessaire.

  • Ai-je les symptômes mentionnés plus haut?
  • Est-ce que mes rougeurs s’agrandissent?
  • Après quelques semaines, est-ce que je contrôle la situation?
  • Les mesures prises sont-elles efficaces?
  • Les récidives sont-elles fréquentes, plus de quatre par année?
  • Ai-je d’autres douleurs à l’abdomen? Les brûlures augmentent-elles d’intensité? Alors n’hésitez pas et consulter votre médecin.

Nous portons tous ce champignon sur notre peau, dans notre système digestif, dans nos muqueuses. Presque toutes les femmes développeront l’une ou l’autre de ces formes de candidose au cours de leur vie. La médecine évolue et les traitements aussi, ces infections se soignent facilement  mais, comme dans toutes règles, il existe des exceptions. C’est pourquoi si l’infection dure il faut consulter un médecin.

Références :        Le bel âge de février 2020 Page 28 et 29

                               Dictionnaire Larousse Thématique Médical

                               Wikipédia – Candidose à levure

                               Google : Candidose traitement et prévention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cet article
Partager cet article