http://centrefemmesbellechasse.com/wp/wp-content/uploads/2017/04/cerveau_1.jpghttp://centrefemmesbellechasse.com/wp/wp-content/uploads/2017/04/cerveau_1.jpghttp://centrefemmesbellechasse.com/wp/wp-content/uploads/2017/04/cerveau_1.jpghttp://centrefemmesbellechasse.com/wp/wp-content/uploads/2017/04/cerveau_1.jpghttp://centrefemmesbellechasse.com/wp/wp-content/uploads/2017/04/cerveau_1.jpgLe cerveau, quel mystère!

Le cerveau, quel mystère!

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi une personne reste paralysée d’un côté du corps lorsqu’elle est touchée par un accident vasculaire cérébral (AVC)? Pourquoi ne peut-elle plus parler ou sa démarche est chancelante? Où est le problème?

D’abord, que signifie vasculaire cérébral? Vasculaire vient de vaisseau sanguin et cérébral du mot cerveau. Donc, le plus souvent, le problème se situe au niveau du cerveau ou du cervelet. Pour bien comprendre comment fonctionne le cerveau, nous devons d’abord le connaître.

Le cerveau est le centre de commandement de notre organisme. Il se compose d’environ 11 milliards de cellules nerveuses aussi appelées neurones, spécialisées dans un très grand nombre de tâches. Elles transmettent et reçoivent des messages par l’intermédiaire des sens (toucher, l’odorat, l’ouïe, le goût, la vue). Le cerveau trie l’information, l’achemine aux différents lobes en fonction de leurs spécialités puis notre corps réagit avec des mouvements volontaires ou des réflexes. Certaines informations sont tout simplement enregistrées pour plus tard (mémoire à long terme). Pour bien fonctionner, et même survivre, les neurones ont besoin d’un apport sanguin ininterrompu.

Le gauche ou objectif (raison).
Le cerveau se divise d’abord en deux hémisphères.
cerveau_3

Le droit ou subjectif (perception – impression).
cerveau_2

Or, les deux parties du cerveau n’ont pas la même puissance de travail. Lorsque la partie gauche domine, elle prédispose à manier les mots et les chiffres, à résoudre les problèmes.
La partie droite est plutôt celle des dons artistiques et musicaux, de la créativité.

Notre cerveau nous joue des tours.
L’hémisphère gauche du cerveau contrôle la partie droite du corps et l’hémisphère droit dirige la partie gauche de notre organisme. En effet, les nerfs qui relient le cerveau à la moelle épinière se croisent en changeant ainsi de côté; exemple: lorsque nous levons le bras gauche, c’est la partie droite du cerveau qui donne la commande. Comme l’illustre l’image de droite, certaines informations reçues sont partagées entre les deux hémisphères de notre cerveau d’où les notions d’objectif et de subjectif. Puis le cerveau se divise à nouveau en six régions, dont quatre lobes, le cervelet et le tronc cérébral, comme le démontre l’image de notre cerveau ci-dessous J’ai essayé de représenter les 4 lobes qui sont définis par un trait noir plus prononcé et les principales fonctions de chacun d’eux.

Le lobe frontal comprend les mouvements volontaires conscients, la créativité, l’expression de la personnalité et des émotions, le caractère propre à chacun, le comportement social et la mémoire immédiate. Il intervient aussi dans le langage et l’écriture, l’intelligence, la capacité de se concentrer, de prendre des décisions, de planifier, de mettre en ordre et de résoudre des problèmes.

Le lobe temporal contient notre mémoire à long terme (souvenirs) pour le goût, l’odorat, la compréhension des mots et des sons entendus (l’ouïe), leur intensité et l’expression de la parole (ce que l’on dit et la manière dont on le dit) ainsi que les réflexes primitifs de survie, d’autodéfense ou l’intuition.

Le lobe pariétal règle la motricité consciente ou volontaire de tous les membres de notre corps; traite la douleur, le toucher et la température; comprend et interprète l’information sensorielle comme la taille, la couleur, la forme des objets; comprend la notion d’espace et de distance; favorise le calcul mathématique.

Enfin, le lobe occipital traite principalement la vue, interprète la forme, la couleur, le mouvement et les motifs puis les compare aux expériences passées afin d’aider à reconnaître ce que l’on voit.

corpLe cerveau ne pourrait fonctionner sans le soutien du cervelet et du tronc cérébral. Le tronc cérébral se prolonge dans la colonne vertébrale par la moelle épinière et dans tous les membres par les nerfs ce qui compose le système nerveux. Il commande de nombreuses fonctions vitales, comme la respiration et les battements cardiaques, la conscience, la vigilance et l’éveil, la déglutition (action d’avaler la salive ou la nourriture), la pression artérielle et la transpiration. Il est bien protégé au centre du cerveau.

Le cervelet est responsable de l’équilibre, de la coordination des mouvements, de la posture et des habiletés motrices fines.

Maintenant, nous allons essayer de comprendre ce qui se passe lorsqu’un AVC se produit.
L’accident vasculaire cérébral se produit lorsqu’un caillot se forme dans le sang et bouche le vaisseau sanguin. Les médecins parlent alors d’un AVC ischémique, lorsqu’il y a rupture du vaisseau sanguin et écoulement de sang dans le cerveau, ils annoncent un AVC hémorragique. Mais dans un cas comme dans l’autre, il y aura un dommage au cerveau plus ou moins important, selon le temps qu’il aura fallu pour trouver le problème. (Images: Fondation M C et AVC)

AVC ischémique
ischémique

AVC hémorragique
hemorragique

Plus les gens attendent avant de se rendre à l’hôpital, plus les dommages seront importants.

Les séquelles de l’AVC varient d’une personne à l’autre. Elles sont faibles, modérées ou sévères. La sévérité dépend des facteurs suivants:
Le type d’AVC (ischémique ou hémorragique);
L’hémisphère du cerveau touché;
Les lobes du cerveau qui ont été atteints par l’AVC;
L’étendue de la région endommagée;
Les fonctions du corps que contrôle cette région;
La durée de l’interruption du flux sanguin dans la partie affectée du cerveau;
Le temps écoulé entre l’AVC et l’arrivée à l’hôpital, d’où l’importance d’agir VITE.

Connaissez-vous les signes de l’AVC?

V Visage, est-il affaissé? Avez-vous de la difficulté à parler? Sentez-vous un engourdissement du visage?
I Incapacité Pouvez-vous lever les deux bras normalement?
T Trouble de la parole Avez-vous de la difficulté à prononcer vos mots?
E Extrême urgence

Composez le 9-1-1 et rendez-vous le plus rapidement possible à l’urgence de votre région. Par ambulance, c’est toujours plus rapide et moins risqué.

Comment l’éviter? Adoptez un mode de vie sain

  • Ayez une saine alimentation;
  • Ayez un mode de vie actif;
  • Cessez de fumer;
  • Réduisez votre consommation d’alcool et de drogue, sauf si recommandé par un médecin;
  • Gérez votre stress
  • Faites des prises de sang, au moins, une fois par deux ans pour détecter des maladies qui favoriseraient l’AVC.
  • Si vous souffrez de maux de tête régulièrement, consultez votre médecin.

    par Noëlla Joanne Fournier

    Références:
    “Votre cheminement après un accident vasculaire cérébral », publié par la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC. Je remercie l’infirmière, Mme Cindy, du 8e étage de l’Hôpital Hôtel-Dieu de Lévis qui m’a généreusement fourni le livre.
    Dictionnaire « Le Petit Larousse illustré », édition de 2011
    « Le corps humain, cette étonnante machine », de Steve Parker, éd. Club France Loisirs
    Images prises sur le net: Hémisphère du cerveau, cheminement de la vue et moelle épinière.
    Dessin du cerveau fait par moi en m’inspirant de différents dessins retrouvés sur le net.
    voir: fmcoeur.ca/regimedash et fmcoeur.ca/recettes

    Noëlla Joanne Fournier
    Noëlla Joanne Fournier

    Les derniers articles par Noëlla Joanne Fournier (tout voir)